Accueil triangle Arts triangle Littérature triangle Alfred de Vigny

Alfred de Vigny

1797-1863 - Ecrivain français

Alfred de Vigny est un officier de l’armée française et surtout écrivain du 19e siècle. Figure du romantisme, il est connu pour ses œuvres hautement symboliques et souvent pessimistes.

Ce qu'il faut savoir

  • Il est fait sous-lieutenant d’infanterie à 17 ans mais ne combattra jamais.
  • Il publie son premier recueil de poème en 1822 de façon anonyme mais se fait vraiment connaitre grâce à son poème Eloa deux ans plus tard.
  • Son drame Chatterton (1835) le fait vraiment reconnaitre comme figure du mouvement romantique
  • Il est élu à l’Académie Française en 1845 après 6 tentatives.
  • Il fait partie du Cénacle avec entre autre Hugo, Nerval et Gautier
  • de 1840 à sa mort il passe de nombreuses années reclus, écrivant de nombreux poèmes qui sont rassemblés après sa mort dans Les Destinées (1864).

Ouvrages principaux

  • Romans : Cinq-Mars (1826)
  • Poésies : Poèmes antiques et modernes (1826), Les Destinées (1864 Posthume)
  • Théâtre : Chatterton (1835)

L’officier écrivain

Issu de la noblesse et fils d’un officier ayant participé à la guerre de sept ans, Alfred de Vigny se lance à son tour dans la carrière militaire. Fait lieutenant à 17 ans au sein des "Compagnies rouges" il ne combattra jamais en 10 ans de carrière. C’est pendant les longues années en garnison qu’il va se lancer dans des études littéraires et commencer à écrire.

Dès 1820 il commence à publier et se rapproche de Victor Hugo et du mouvement romantique du Cénacle. Après quelques publications dans le journal d’Hugo, le Conservateur Littéraire, il fait paraitre son premier recueil de poésie de façon anonyme en 1822. S’il ne connait pas encore la gloire, il profite de ses voyages pour composer de nouveaux poèmes dont Eloa qui le fait connaitre.

Une figure du romantisme

En 1825 il obtient un congé de l’armée et se consacre donc pleinement à l’écriture. L’année 1826 voit publier les Poèmes antiques et modernes et surtout son roman historique Cinq-Mars avec lequel il reçoit le surnom de Walter Scott français.

Installé à Paris il entre complètement dans le mouvement romantique, adaptant Othello, la pièce de Shakespeare, en vers et participant à la bataille d’Hernani en 1830. Il se lance alors dans la philosophie, réfléchissant d’abord à la place du poète (Stello, 1832) puis sur celle du soldat (Servitudes et Grandeurs militaires, 1835), deux "parias" de la société.

1835 est aussi l’année où il publie Chatterton qui fait un triomphe et le confirme dans son statut de figure du romantisme. Drame en prose tiré de Stello, Vigny y raconte l’histoire de Chatterton, un jeune poète anglais, célèbre mais pauvre, qui a trouvé refuge chez un riche industriel. Drame romantique, c’est aussi un essai politique sur le rôle du poète et la nécessité pour la société de prendre en charge ces artistes qui ont « besoin de ne rien faire pour faire quelque chose de [leur] art ».

Le pessimiste solitaire

Les thèmes du paria et de la solitude sont très présents dans l’œuvre de Vigny. Pour lui le poète est un solitaire qui doit se séparer de la société pour mieux la guider.

Quand j’ai dit : "La Solitude est sainte", je n’ai pas entendu par solitude une séparation et un oubli entier des hommes et de la Société, mais une retraite où l’âme se puisse recueillir en elle-même, puisse jouir de ses propres facultés et rassembler ses forces pour produire quelque chose de grand.

Cette solitude, il l’a connait dès 1837 avec la mort de sa mère, sa séparation avec l’actrice Marie Dorval et la dissolution du Cénacle. Vigny s’isole petit à petit, soit à Paris soit dans son manoir charentais. Son pessimisme sur la société et le rôle du poète s’exprime alors dans les poèmes qu’il continue de composer et qui seront rassemblés après sa mort dans Les Destinées (1864).

Aller plus loin

Les articles
- Wikipédia
- "Alfred de Vigny", Lagarde, A. et Michard, L., XIXe siècle, Bordas (1993).

Les biographies
- Lassalle J-P., Alfred de Vigny, Fayard (2010).
- Casanova N., Vigny. Sous le masque de fer, Calmann-Lévy (1990).

Ecrit par Kesako

Dernière modification : Novembre 2016

Participez

Connectez-vous ou remplissez les informations ci-dessous