Accueil triangle Arts triangle Littérature triangle Jane Austen

Jane Austen

1775-1817 - Ecrivaine anglaise

Jane Austen est une écrivaine anglaise du début du 19e siècle célèbre pour ses romans critiques de la société bourgeoise de l’époque dans un ton souvent humoristique voire ironique.

Ce qu'il faut savoir

  • Née dans une famille de la petite bourgeoisie provinciale anglaise, ses parents veillent à lui donner une bonne éducation et la soutiennent dans ses débuts littéraires
  • Elle est très proche de sa sœur Cassandra avec qui elle entretient une importante correspondance
  • Elle écrit les premières versions de ses principaux romans dans les années 1795-1798 qu’elle édite et retravaille beaucoup ensuite
  • Le déménagement de sa famille à Bath en 1800 puis la mort de son père mettent un coup d’arrêt à son écriture qu’elle reprend à partir de 1809
  • Avec l’aide de son frère elle parvient à publier son premier roman Raison et Sentiments, en 1811 qui connait un fort succès et lui permet de publier les 3 autres peu après
  • Ses romans, d’abord mis de côté par le mouvement romantique, sont redécouverts à la fin du 19e siècle et connaissent un important engouement qui la fait être considérée comme une écrivaine classique de la littérature anglaise

Œuvres principales

  • Raison et sentiments (1811)
  • Orgueil et préjugés (1813)
  • Mansfield Park (1814)
  • Emma (1815)

La vie à la campagne

Jane Austen est née dans une famille de la petite gentry anglaise du Hampshire. Son père est recteur d’une paroisse anglicane, profession qu’il doit combiner avec des activités de fermier et précepteur de jeunes garçons pour s’assurer un revenu convenable. Ses parents mais aussi ses 6 frères et sa sœur jouent un rôle important dans son développement et son éducation.

Il règne dans la maison familiale une atmosphère d’ouverture d’esprit et d’émulation intellectuelle qui se traduit notamment par la tenue de spectacles privés lors desquels les membres de la famille jouaient des pièces de théâtre connues ou qu’ils avaient écrites. Jane se lance elle-même dans l’écriture de plusieurs pièces dramatiques durant son adolescence.

Son entrain pour l’écriture et la littérature ne s’arrête pas là, avec le soutien de ses parents et l’accès à la riche bibliothèque familiale, Jane parfait son éducation littéraire et expérimente beaucoup tant au niveau des genres (poésie, histoires courtes, romans épistolaires) que des tons, notamment l’humour ou la satire.

Les premiers écrits

Ces premières expériences et le soutien lui familiale lui donne l’envie de se lancer plus sérieusement dans l’aventure littéraire et à partir de 1795 commence la rédaction de ses romans les plus célèbres.

Elle termine de rédiger une première version d’Orgueil et préjugés dès 1797 que son père essaie alors de faire publier sans succès puis s’attèle l’année suivante à terminer et corriger ses brouillons de Raison et sentiments, roman d’abord épistolaire qu’elle réécrit alors sous la forme d’un récit. Elle se lance ensuite dans l’écriture de son troisième roman, L’Abbaye de Northanger, dans lequel elle critique le genre du roman gothique.

En décembre 1800, son père quitte ses fonctions de recteur et emmène sa famille s’installer à Bath pour sa retraite. Ce changement d’environnement est brutal pour Jane qui n’avait jamais vraiment habité ailleurs que dans son village natale. Elle continue malgré tout à travailler ses manuscrits et en 1804 entreprend d’écrire un nouveau roman, The Watsons.

La mort de son père l’année suivante y met un coup d’arrêt et prive surtout la famille Austen de ressources financières. Sa mère, sa sœur et elle sont rapidement contraintes de quitter Bath et bénéficient de l’hospitalité de plusieurs membres de la famille avant de pouvoir s’installer à Chawton en 1809.

Succès et postérité

La stabilité retrouvée, elle reprend son travail d’édition et, par l’intermédiaire d’un de ses frères, parvient à faire publier Raison et Sentiments en 1811 de façon anonyme. L’ouvrage est très bien reçu dans les milieux bourgeois et aristocratiques et obtient de nombreuses critiques favorables.

Ce premier succès permet d’assurer une certaine sécurité financière à la famille Austen et surtout aide Jane à publier son deuxième roman Orgueil et préjugés en 1813. Le succès est encore une fois au rendez-vous et le roman a même droit à une réimpression la même année. En 1814 c’est au tour de Mansfield Park puis d’Emma qui est son dernier roman publié de son vivant, Jane Austen tombant gravement malade en 1816 et décédant l’année suivant.

La popularité des romans d’Austen a été assez forte dans les milieux aisés anglais dès leurs publications mais l’apparition du mouvement romantique les laisse en partie de côté, leur style n’étant pas en adéquation avec les idées du romantisme. Il faut attendre la publication de sa biographie par son neveu en 1869 pour qu’une véritable redécouverte de la romancière s’initie, autant dans les milieux intellectuels que pour le grand public et lui permet d’être encore aujourd’hui considéré comme une écrivaine "classique" de la littérature anglaise.

Aller plus loin

Articles
- Wikipédia
- Janeausten.fr

Ouvrages
- Austen-Leigh J., Mes souvenirs de Jane Austen, Bartillat (2016) | version anglaise en ligne
- Cecil D., Un portrait de Jane Austen, Payot (2009)

Ecrit par Kesako

Dernière modification : 21 avril

Participez

Connectez-vous ou remplissez les informations ci-dessous